Le Blog Topheman par Christophe Rosset

Nos amis les Terriens – L'homme sous la loupe des extra-terrestres

7 mai 2007

Nos amis les TerriensEn grand fan de Bernard Werber, il y a longtemps que j'aurais dû aller voir son film, j'ai profité de cette après-midi pour assister à son premier long-métrage.

J'ai lu tous ses romans, c'est lui entre autre qui est l'auteur de " Les Fourmis " (une mise en parallèle entre la société humaine et celle des fourmis) mais il a aussi écrit " Les Thanatonautes" , un roman sur la découverte de la mort par des scientifiques comme un continent non exploré. J'attends la sortie en poche de la suite de " Nous les Dieux" , où une promotion d'apprentis-dieux apprennent leur tâche suprême …

Nos amis les Terriens est inspiré de la pièce de théâtre du même nom et du court métrage " Les Humains" , aussi de Bernard Werber. Le film nous délivre en fait les commentaires d'extra-terrestres (voix de Pierre Arditi) alors qu'ils nous observent et étudient nos comportements et notre façon de vivre en société. C'est ce point de vue duquel ils se placent et la façon dont ils l'abordent qui donnent tout l'intérêt au film … un peu comme si un enfant qui ne connaît rien de notre société essayait de la comprendre.

Si vous avez aimé le film et si vous aimez Bernard Werber, je vous conseille de regarder l'interview qu'il a donné sur allocine avec Boris Cyrulnik, éthologue – cliquez ici

Ils parlent de différents points abordés dans le film comme :

  • " L'homme est son unique prédateur ".
  • " Regarder l'homme comme si c'était une chose ".
  • L'émotion/inconfort que peuvent engendrer certaines scènes du film comme celle de l'abattoir ou encore celle de l'accouchement (Bernard Werber fait remarquer avec justesse qu'aujourd'hui on assiste à des scènes de torture dans les films sans ciller alors qu'une scène d'accouchement peut être choquante …)
  • Qu'est-ce que les extra-terrestres comprennent / ne comprennent pas ?
  • Ils ne jugent pas, ils ne font qu'interpréter nos actions, il n'y a donc pas de sentiment de culpabilité chez eux.
  • Le thème des Dominant/Dominé/Autonome/Souffre douleur, récurent dans les romans de Bernard Werber et ce besoin de hiérarchisation qu'a l'humain en société afin de connaître les limites de sa propre liberté.

Je pourrais en mettre encore beaucoup d'autres mais il faut savoir s'arrêter … si vous voulez en savoir plus regardez l'interview après avoir vu le film …

Tophe

PS : Juste un dernier petit ajout, le symbole du pouvoir dans le couple moderne : la télécommande, " le sceptre du pouvoir "

A lire aussi ...

Laisser un commentaire