Le Blog Topheman par Christophe Rosset

La Pluie : La Hantise des Patineurs

4 octobre 2006

Je m'adresse aux mordus de rollers, de skate, bref de tout ce qui a des roulettes. Avec ce mauvais temps qui commence à s'installer à nouveau, j'avais envie d'écrire un billet sur notre rapport particulier à la pluie …

Tout au long de l'année, autant le soleil est notre ami autant la pluie n'est-elle pas l'ennemie jurée des patineurs ?…

Qui, durant la journée précédent une rando n'a pas passé son temps à rafraîchir la page du site de météofrance, dans l'espoir de voir changer le petit nuage noir avec les gouttes " Couvert, Bruines ou pluies " Couvert, Bruines ou pluies en simple nuage, sans pluie, le " Très nuageux, courtes éclaircies " Très nuageux, courtes éclaircies ? Même à en oublier de regarder par la fenêtre !

Les randonneurs réguliers souriront sûrement en lisant ce paragraphe, je suis sûr que vous avez déjà vécu ça (ou alors serai-je le seul ???), les simples piétons me prendront peut-être pour un fou (lorsque je raconte que je fais plusieurs rando roller dans la semaine, ils tombent sur le cul …) mais n'est-ce pas ce qui fait un peu le charme de la communauté roller ?…

Là j'attends avec impatience vos commentaires sur votre attitude vis-à-vis de la pluie …

Tophe

A lire aussi ...

10 réponses à “La Pluie : La Hantise des Patineurs”

  • j0yz

    Moi je ne dirais qu'une chose :
    "Vive les roues pluies développées par K2 et Continental ;) "

  • dunkelzahn

    Perso, je ne me fie plus du tout à meteofrance pour ce qui est des prévisions.
    Weetouch nous a donné le lien du site de meteociel.com qui est très précis niveau prévisions.

    Je te conseille de le référencer

  • UNE AQUA-RANDONNEE PAR UN TEMPS DE QUAD

    Vous avez tous un jour été confronté à l’effet du gros nuage noir et menaçant qui vous explose en pleine tête. Le résultat ne se fait pas attendre; on glisse, on dérape, on se rattrape comme on peut au premier poteau qui traîne, on s’accroche désespérément à un piéton avec «le cri qui tu». On lui arrache au passage, le bouton de son veston et l’on finit par s’écrouler lamentablement sur le sol, bredouillant des mots d’excuses d’un air penaud.

    On le sait très bien, vous n’êtes pas nés de la dernière pluie, le roller sous la flotte relève plus de la compétence d’un pur rider, que celle d’un débutant. Mais, on peut démontrer qu’avec quelques techniques à l’appui, vous pouvez pouvez parer à l’anti «casse gueule».Pour certain quand on doit s'entraîner qui fasse beau ou qu’il pleuve, pas le choix si on veut avoir le niveau , de plus, certaine course peuvent avoir lieux sur terrain humide donc c'est pas plus mal de s'y faire à l'entraînement pour être prêt le jour J

    Avant
    Regardez les prévisions météorologique et en cas de pluie et par sol mouillé Le mieux est de rester à la maison mais si vous devez sortir et que vous possédez aussi une paire de quads, préférez les, pour rouler sur une chaussée mouillée. Leur adhérence et leur stabilité latérale est supérieure au in line.

    Par contre si vous ne possédez qu’une seule paire de in lines vous pouvez quand même rouler en suivant quelques conseil
    si vous avez des coques pensez à boucher vos aérations de devant et de dessous avec du ruban adhésif.
    Si vous en avez la possibilité, optez pour des roues à gomme molles de (78 à 74) afin accentuez l’accroche sur le bitume.
    habillez vous juste en mettant bien sur des vêtements imperméable mais surtout léger et ne gênant pas la gestuelle
    Attention :
    Si il pleut et que vous comptiez rejoindre une randonnée de masse , pas la peine elles sont annulées en cas de pluie.

    Pendant :
    Vous roulez il se met à pleuvoir et vous ne pouvez ou ne voulez pas déchaussez pour prendre un autre moyen de transport …
    Ils ne vous reste plus qu’a roulez très prudemment et anticiper en permanence, le sol glissant rendant votre technique plus aléatoire et vous aurez plus l’impression de faire du patin à glace que du roller, vous esquiverez moins bien quand aux freinage son efficacité en sera considérablement réduite

    Attention aux autres usagers car les piétons emmitoufler sont des piétons moins vigilant, les voiture aux vitre embué ou mouillée on une visibilité réduite, et les deux roues sont pas à la fête ceux qui rend tout ce petit monde moins réactif
    Les passage piétons (bande blanche) bande podotactiles ( bandes grises avec des bosses mises en face des passages piétons pour les non voyants) et plaques métalliques sont plus glissant
    Méfiance des parapluies qui cache la visibilité du piéton et sont souvent à hauteur de votre visage.
    Réduisez votre vitesse, mesurez vos distances et sachez préparer vos virages et surtout soyez très prudent dans les descente et persévérant dans les montées . Surtout privilégié les parcours plat quitte à rallonger la distance qui vous sépare de votre point d’arrivée

    Après :
    Avant de rentrer, essayez de rouler sur du sec pour faire sécher vos roulements. Si le bitume reste obstinément et uniformément mouillé, de retour au bercail, faites appel au sèche-cheveux.
    Il vous reste un tantinet d’énergie, lancez – vous alors dans un nettoyage complet de vos patins surtout des roulements. retirer les roulements, après les avoir essuyer, sécher les à l’aide d’un sèche cheveux ou poser les simplement sur le radiateur, Dès qu’ils sont secs, remettez un coup de dégrippant, de graisse ou d’huile

    Astuces
    si vous pensez avoir à souvent rouler sous la pluie le mieux serait de garder votre vielle paire d’in line pour quelle devienne la paire spéciale pluie un peut comme certain on leur deuxième voiture. Il existe des protèges patin pour la pluie (surtout pour les quads)

    les moins :
    Plusieurs critères font que rouler en temps de pluie c'est pas top car :
    ça glisse bon d'accord c'est fun mais c'est quand même dangereux car une glissade non contrôlée peut amener une chute et entraîner des blessures
    il faut tout démonter et nettoyer les roulements en rentrant à la maison
    autre point négatif et pas des moindre l’eau ça mouille et c'est désagréable les vêtements trempés (la bruine est moins pénible que la grosse averse).

    les plus :
    La pluie est une galére pour les randonnées , mais c'est aussi une occasion pour apprendre et réaliser ses premiers slides ou shuffles et c’est aussi une technique à avoir.

  • Merci SergeR de nous avoir fait partager ton expérience de la pluie en rollers … Et cela sera de bons conseils pour le débutant qui ne s'est pas encore "mouillé" sur ses roues (comme nous arrivons dans une période où la météo ne nous est plus aussi clémente …)

    Tu parles de quads … c'est quelques chose auquel il faut absolument que je me mette (j'ai essayé une ou deux fois les quads de copains, mais les derniers quads avec lesquels j'ai vraiment roulé sont les fisherprice tout en plastique, lorsque j'avais 6 ans !).

    Pour les roulements : entièrement raison !!! Une fois, j'ai oublié de les nettoyer après avoir essuyé une grosse pluie (rentrée un vendredi soir), les roues ne tournaient même plus …
    Depuis, dès que mes roulements touchent un peu trop d'eau, direct nettoyage !…

    Tophe

  • Hu hu, un nouveau DotClear et qui cause de rollos, je reviendrais ;)
    Et tu as raison, met-toi aux quads :) )

  • C'est vrai que la pluie c vraiment chiant pour le roller, non seulement ça te bousille la journée mais en plus à chaque fois, on a l'impression,qu'elle attend toujours le dernier moment pour tomber ! je ne compte même plus les fois où quand je mets les roues dehors pour rejoindre la rando que 30 secondes après c mouillé… Cela dit la pluie m'a permis d'apprendre à executer des Magik et juste pour ça merci koi. restes plus qu'à attendre la neige maintenant ;)

  • Je fais du roller en salle (freeskating) et devant chez moi dans la rue lorsque le temps est sec. Sinon il faut virer le plus à plat possible et éviter de se pencher. Gare au grand écart facial, en particulier sur les feuilles mortes mouillées !

  • fd583

    Et gare aux changements de revêtements sur les trottoirs mouillés : on peut brutalement passer d'un revêtement accrochant un peu, à un revêtement n'accrochant presque rien du tout. Sur la route, y a moins de surprises : ils ont des normes d'adhérence pluie à respecter, faut juste surveiller les éventuelles salissures (flauqes d'huiles, …).

  • nad73730

    En cas vos roullements sont rouillés et bloqués, les mettre dans le white spirit tout une nuit.
    Le lendemain c'est repartit à neuf!!!!

  • judju75

    Alors je confirme mieux vaut etre en quad qu'en in line pour la pluie, perso avec les quads cest un plaisir quand le sol est trempé, plus de vitesses et des glissades bien sympa à faire!!
    Pour les roulements, ne vous prenez pas la tete, un coup de WD40 (3euros la bouteille), et ca repart sans aucun démontage!!par contre laisser sécher avant d'aller rouler sinon le produit finira sur la bande roulante de vous roues et gare a la chute!!

Laisser un commentaire