Le Blog Topheman par Christophe Rosset

Velib – Paris en vélo

21 mai 2007

Velib - Le Vélo

Qu'est-ce que Velib' ?

C'est le système de vélos en libre service que la mairie de Paris est en train de mettre en place. Avec une station tous les 300 mètres environ, un service disponible 24h/24, 7j/7, cela pourrait changer nos habitudes de parisiens tout le temps en train de courir d'un métro à l'autre.

La ville de Lyon a déjà ce genre de système : VéloV. La ville de Paris prévoit 750 stations mises en places pour le 15 juillet (époque de Paris-plage) avec un objectif de 1 451 stations et 20 600 vélos à la fin de l'année 2007.

Ce système de location de vélos en libre-service n’a pas vocation à satisfaire tous les déplacements cyclistes : vélib’ est destiné aux trajets courts. Les services offerts par les loueurs de vélos professionnels resteront plus adaptés pour vos longues promenades dans Paris.

Ainsi, je roulerai peut-être sur deux roues au lieu d'une pour la première fois à Paris.

Tophe

Le site de Velib'

Velib

A lire aussi ...

7 réponses à “Velib – Paris en vélo”

  • LUNO

    Genial!
    J'ai habité a Lyon et cest super le systeme de velo…ça marche tres bien!!
    alors..on doit rouler aussi á Paris…
    Gross bisous de Canaries.

  • pirlouit2005

    Bravo pour cette escroquerie supplémentaire! Elle vole des emplacements voiture… nous emmerde et nous colle des PV alors que les chantiers n'étaient pas indiqués de manière claire… et nous propose un service de mafieux! Voir leur prix de débiles!A ce prix, on achète son vélo! Les étrangers ne vont pas utiliser le service… car c'est trop compliqué! Je souhaite que vélib se casse la gueule! Je fais le calcul… fumer coûte moins cher!

  • Je pense qu'il faut plutôt voir velib' comme un complément de transport (un vélo qui permet de faire la liaison d'une station de métro à une autre, un vélo que l'on peut prendre et laisser sans en être encombré pendant la journée). Il n'a rien à voir avec son propre vélo.

    Les étrangers> Je ne pense pas que ce soit un service qui leur soit adressé … vu que tu payes plein pôt à partir de la première demi-heure, c'est plutôt pour les parisiens pressés, les étrangers irront chez les loueurs de vélos.

    Fumer coûte moins cher> en tout cas fumer est sûrement bien plus rentable pour l'état (bien plus de taxes sur un paquet de clopes), alors je t'en prie, soit un bon citoyen ! :-)

  • Scaphoïde

    Si je puis me permettre l'expérience de Lyon… Ca m'étonnerait que les parisiens pressés prennent le Vélib!
    Déjà, il faut qu'il y ait un vélo sur la borne à côté de chez toi, ensuite, il faut qu'il marche (et oui, les vélos se dégradent très vite, surtout s'il n'y a pas de porte bagage arrière et qu'on essaie de monter à deux dessus…), et enfin, il faut qu'il y ait de la place là où tu veux aller… Mauvais plan pour aller au taf, ou le jour où tu as des exams…

  • fg

    Bonjour,
    Selon les concepteurs "le veli'b est un moyen de transport public individuel".
    Si c'est bien un moyen de transport public il devrait être (conformement à la loi "4 aout 1982") remboursé à auteur de 50% par l'employeur. Ca aiderai bien à diminuer la polution.

  • C'est une bonne remarque fg, je ne crois pas avoir lu quoi que ce soit à ce propos.

  • raleur

    Depuis le 12 décembre 2007 ma carte Vélib est bloquée, il considère mon vélo non-rendu. Après un PV à la police pour vélo volé, une LRAR à velib, 5 coups de téléphone, au 16 février, soit 3 mois après, toujours rien. Je ne peux toujours pas utilisé des Velib. Autant le principe Velib est une avancée et il répond à nos attentes, autant la logistique n'est pas à la hauteur. Il est carrément nul et incompétent. Soit les bornes sont pleines, soit les bornes sont vides :o n ne peut déposer ou prendre un vélo, sans être obligé de rechercher 3 ou 4 bornes. Et je ne parle pas des vélos mal en point qui restent des semaines accrochés aux bornes en attendant une réparation. Lamentable. En conséquence, il faut remettre en cause en cause les panneaux supplémentaires de Decaux qui eux fonctionnent parfaitement mais polluent notre environnement. Deux poids, deux mesures.

Laisser un commentaire